Archives pour la catégorie famille

Vacances d’été austral

Nous avons été ravis de profiter des fêtes de fin d’année dans les îles alentours (Maurice et Rodrigues).
Nous sommes vraiment tombés sous le charme de Rodrigues,  voici un pêle-mêle pour vous faire partager ces paysages de rêve.

Enfin un article !

Et oui, ça fait un bout de temps que l’on n’a pas mis un article.  Pourtant, vous êtes nombreux à nous l’avoir réclamé (n’est-ce pas Vali ?). Le dernier parlait du volcan et depuis les laves se sont bien refroidies. Cette année a été bien chargée pour toute la petite famille et a commencé par notre installation dans NOTRE maison à Etang Salé les hauts (360 m). Le titre du blog ne correspond plus vraiment à une parenthèse de 2 ans comme initialement prévu . On est bien ici et on a décidé d’y rester quelques années … Ceux qui ont partagé un peu notre vie ici comprennent .

Valérie, pour se donner plus d’opportunités sur le marché du travail a énormément bossé pour décrocher un BTS.  Finalement, d’une pierre deux coups, elle a obtenu son BTS SP3S et un job à l’UDAF de St Pierre.

Pour Ronan, la priorité des priorités c’est le sport : sport à la case avec les moyens du bord, le tennis, le beach volley tous les samedis avec Papounet et il s’est même lancé dans le body-board derrière les filets anti-requins. Coté scolaire, ça marche bien et il passe en première S. 16 ans, c’est aussi le bon moment pour commencer le code et la conduite accompagnée !

Quentin peut maintenant faire tout le sport qu’il souhaite. Côté tennis, les résultats ne sont  hélas pas  à la hauteur de l’envie de jouer !

Dès que Gilles force un peu trop sur l’entrainement de tennis avec les gars, les douleurs lui rappelle qu’il n’a plus 25, 30 ans, comme à l’époque de l’ATC !!! Par contre, il se régale au beach volley tous les samedis, lieu magique et bonne ambiance amicale…

Depuis juillet, on a repris les randos. D’ailleurs, vous pouvez avoir un aperçu de notre we à Grand Bassin avec la famille Pillet, nos anciens voisins de Piton St Leu. Un vrai moment de bonheur dans un cadre magnifique et une bonne ambiance.

Une grosse pensée pour les métro, car il y a un an, nous étions en France pour un magnifique séjour riche en retrouvailles avec amis et famille, surprises, et même de belles randos dans les Pyrénées ! Mieux vaut tard que jamais, un grand MERCI à vous tous pour votre accueil chaleureux qui nous a fait vraiment chaud au coeur !

A bientôt. N’hésitez pas  à donner vos conseils et vos idées pour la continuité de notre blog !

Pennec family

 

Le volcan la pété !

Le dimanche 17 mai, un sms nous informe que comme on dit ici, « le volcan la pété » !
Malgré une soirée la veille, le temps de préparer notre matos et nous voilà partis tous les 4 pour une expédition en famille (Quentin pourra cette fois-ci profiter du spectacle).

Après presque 2 heures de route, et oui, les derniers kms de route se sont faits à 10 km/h dans un brouillard à couper au couteau, nous voilà arrivés au parking. Il est 19 h 15 et on aperçoit au loin le ciel qui rougeoit derrière le grand cratère Dolomieu.
La marche d’approche (de nuit) est longue mais pas difficile, par contre, le gros problème, ce sont les nuages qui commencent à envahir l’enclos. Plus on se rapproche et plus ça gronde ! Plus on se rapproche et moins ont voit devant nous ! Arrivés sur un promontoire, on retrouve un groupe (olivier et ses potes) qui est désespéré car c’est maintenant tout bouché ! Après une demi-heure, le petit groupe est prêt à faire demi-tour quand j’aperçois une lueur rouge qui transperce les nuages. Youpi ! En l’espace de 5 minutes, ça s’est dégagé en un ciel de nuit totalement clair. Le spectacle est grandiose ! D’une fissure, les projections montent à + de 50 m, ça grogne, ça coule … c’est magnifique. En plus du matériel photo, Olivier est équipé de super jumelles et d’une lunette astro : on croirait toucher la lave malgré les 2 kms qui nous séparent. Tout le monde est ravi de ce spectacle de la nature. On aperçoit quelques lueurs de lampes frontales qui sont dans l’enclos, au plus près du spectacle. Je n’imaginais pas qu’une semaine plus tard, ce serait mon tour…
Au bout d’une bonne heure de shooting, on est un peu transis par le froid et on se dit qu’il est plus que temps de rentrer car le lendemain, tout le monde doit être « sur le pont ».
Le retour à pied a été long mais rien à côté du retour en voiture où j’étais seul avec la responsabilité de ramener la petite famille au bercail. Il est 2h00 quand on arrive à la case. Et dire que le réveil va sonner à 5h30 !

IMG_8560_02  IMG_8591

South Africa : Cap Town

Après avoir passé en revue les animaux du Kruger voici un petit récit et quelques photos de notre passage au Cap.
Nous sommes restés 12 jours dans les environs. Le séjour a commencé par quelques jours dans des backpackers, sorte d’auberges de jeunesse pas très chères. Sympa pour le contact avec les gérants et les gens de passage, du moins si on parle anglais …
Ensuite, nous avions un appartement pour une semaine par le biais de l’échange de maison : très sympa !
Nous avons donc pas mal rayonné autour du Cap qui est une région magnifique : de belles criques et stations balnéaires  à côté des inévitables townships. Des paysages grandioses comme Table Mountain, une des merveilles de la nature au Patrimoine de l’Unesco. Le téléphérique était en maintenance jusqu’à l’avant veille de notre départ ; pas grave, en attendant, on monte à pied !
Un lieu également incontournable : Le Cap de Bon Espérance. Extraordinaire aussi si l’on fait abstraction des cars d’asiatiques très peu respectueux et des singes baboons qui préfèrent chipper des pizzas et des sandwichs plutôt que de se nourrir dans la nature. Ils vont même jusqu’à ouvrir les voitures ! Au début c’est rigolo, à la fin c’est très stressant car on ne sent jamais en totale sécurité.
Côté sécurité, on nous a fait aussi comprendre qu’on ne pouvait pas se comporter comme à La Réunion et emprunter n’importe quel chemin. Non, il faut absolument rester dans les endroits très fréquentés et surveillés.
Les baleines franches australes nous ont également fait un show à moins de 30 m de l’endroit où on déjeunait. Inutile de vous dire que certains ont mangé froid (pas Ronan). Quel plaisir également de se pointer très tôt le matin sur une plage payante (et oui, presque tous les sites naturels sont payants ) et de déambuler au milieu des manchots du Cap faisant des allers et retours entre la dune et la mer.
Assez parlé, voici les images.